Itinéraires

Plan de route Diving

Embarquement à Alghero

Au départ d’Alghero, faisant route vers le Nord, les premiers miles de navigation surprennent par leurs incroyables paysages, façonnés par les falaises de Capo Caccia surplombant la mer.

Cet accueillant coin de la Sardaigne est considéré comme un sanctuaire maritime et comme l’un des plus importants sites sous-marins protégés au monde.

La particularité de cet endroit est due à la présence d’innombrables grottes recouvertes de Parazoanthus et Leptosamnia. Dans leurs coins les plus sombres, ces grottes cachent des colonies de précieux corail rouge et d’immenses Cerianthus, ainsi qu’une grande variété d’autres poissons et de crustacés, complétant l’habitat de cet incroyable environnement. Certaines grottes sont faciles d’accès, avec d’amples entrées et de larges passages. D’autres, réservées aux plongeurs plus expérimentés sont plus difficiles d’accès, avec de longs et d’étroits boyaux.

Une fois le cap de Punta Falcone doublé, s’ouvre le paysage de l’île de l’Asinara. Les couleurs et la limpidité de l’eau sont à couper le souffle, à faire pâlir d’envie les destinations tropicales les plus populaires. L’île connue pour avoir hébergé une prison de haute sécurité, est un parc national depuis 1997. Son isolement a facilité la conservation de plusieurs zones restées pratiquement intactes, et faisant de cette île un héritage d’une valeur inestimable.

La plongée, plus que toute autre activité, permet d’apprécier la faune et les sites sous-marins de l’île. Le paysage varié est constitué de falaises schisteuses sur la côte occidentale, tandis que la côte orientale offre de grandes criques et de petites plages, permettant des plongées enchanteresses et des sites parfaits pour la pratique du snorkeling. A des profondeurs adaptées aux plongeurs néophytes, il est facile de voir des barracudas et des dentés communs chassant sur les hauts fonds mais aussi des mérous et des courbines réfugiés dans leurs tanières.

La présence dans les fonds marins de traces d’un galion qui a sombré au 16ieme siècle est particulièrement intéressante: vous appercevrez de nombreuses mosaïques et un canon. Ensuite, direction l’Argentiera, un cap au milieu de la mer qui masque une ouverture avec au centre, une splendide plage utilisée dans le passé pour charger le minerai d’argent extrait d’une mine voisine.

Plus au nord l’île de l’Asinara, un parc naturel reste entièrement à découvrir que se soit à la surface ou sous l’eau. Le panorama que vous pourrez admirer en jetant l’ancre devant la plage la Pelosa di Stintino est incroyable.

Embarquement à Cannigione

L’archipel de la Maddalena est un groupe d’îles de granite, situé dans un des plus beaux endroits de la mer Méditerranée.

La croisière débute à Cannigione, faisant route vers le nord, nous croisons Caprera où Giuseppe Garibaldi a vécu dans sa dernière demeure et repose aujourd’hui. S’ensuit La Maddalena et finalement Spargi.

La géomorphologie du territoire est caractérisée par des roches de granite, formées par l’érosion éolique et marine, qui constituent de vrais monuments naturels.

Cet endroit rare de la Méditerranée offre, depuis les premiers mètres de profondeur, une explosion de vie et de couleurs uniques en leur genre; timides mérous pointant leurs nez au travers des forêts de gorgone et de canyons recouverts de Parazoanthus. Les sites de plongée sont principalement constitués de secs émergeant des fonds, entourés d’îlots et de vertigineuses parois rocheuses.

Hande

Une fois le détroit de Bonifacio traversé, entre la Sardaigne et la Corse, nous rencontrons une multitude de grandes et petites îles, constituant un archipel protégé et unique en son genre. Depuis plusieurs années, c’est une réserve naturelle, considérée comme un paradis pour les plongeurs.

Hande

Mérouville est la plongée à ne manquer sous aucun prétexte. Les parois du sec du Pellu sont recouvertes de gorgones rouges et d’éponges, à une profondeur maximum de 20 mètres. Arrivés sur le fond, des dizaines de mérous s’approchent avec curiosité, vous permettant de prendre de magnifiques photos ! Continuant vers les nord, nous plongeons sur le sec de l’île du Toro; inoubliables canyons sous-marins, avec une vie maritime très intense.

Il est temps de pénétrer dans le port de Bonifacio, l’un des plus beaux de la Méditerranée, avec un centre historique du plus haut intérêt.

Le retour nous réserve encore de magnifiques découvertes, avec l’arrivée dans le port de la Madonna, entre les îles de Razzoli, Budelli et Santa Maria; plages, rochers aux formes étranges, fonds sous-marins riches de vie et une eau dont la couleur varie entre le turquoise à l’émeraude.